Les libéraux s'engagent envers de nouvelles écoles françaises au centre-ville

Plus de capacité nécessaire pour répondre à la demande croissante OU Éducation élémentaire et secondaire francophone ignorée par les CP et le NPD


Friday, June 1, 2018

Xq8qjsmv5bpsltt11527894577 L1fkceqn2gn8fpya1527894616

Aujourd'hui, Yasir Naqvi, candidat libéral pour Ottawa Centre, en compagnie de Nathalie Des Rosiers (Ottawa-Vanier) et Marie-France Lalonde (Orléans) pour annoncer leur engagement à construire des écoles françaises permanentes au centre-ville.

Les libéraux de l'Ontario savent que les étudiants francophones ont besoin d'un environnement d'apprentissage favorable dans leur propre langue. L'éducation en français est la clé du succès de nos élèves et essentielle à la protection et à l’épanouissement de l'identité culturelle francophone en Ontario. Le besoin de nouvelles écoles est clair. À Ottawa, la seule école de langue française au centre-ville, le Centre Nord, se situe sur des terrains qui n’appartiennent pas à son conseil scolaire. Le conseil scolaire loue actuellement la propriété du conseil scolaire catholique d'Ottawa via un bail de cinq ans qui a débuté en septembre 2017. Au cours des 17 dernières années, les inscriptions dans les écoles élémentaires de langue française ont augmenté de plus de 50%. Les libéraux vont s'assurer qu'il y a des écoles françaises pour répondre à ce besoin.

Nous sommes le seule parti à comprendre et à respecter les priorités des francophones et des francophiles. L'engagement d'aujourd'hui s'appuie sur le plan visant à recruter et retenir davantage d'enseignants francophone, à améliorer l’accès aux services en français et à construire l'Université de l'Ontario français.

De plus, le bilan des libéraux de l'Ontario en matière d'accès à l'éducation en langue française est sans pareil. Nous avons augmenté le financement annuel de 25% depuis 2013, pour un total de plus de 340 millions de dollars.

Avec des fonds d'immobilisations de plus de 2 milliards de dollars pour les conseils scolaires de langue française afin que plus d'élèves puissent bénéficier d'un lieu d'apprentissage, il est temps qu'Ottawa ait des écoles permanentes au centre-ville.

En construisant ces nouvelles écoles, nous offrirons des environnements d'apprentissage modernes et accessibles qui soulageraient les inquiétudes des parents qui préconisent une éducation en langue française et offriraient un meilleur environnement d'apprentissage à nos enfants.

Avec à peine une mention pour les francophones dans la plateforme du NPD ou du côté des conservateurs, comment peut-on espérer qu'ils continueront à fournir le financement nécessaire à l'éducation en langue française? De plus, avec des milliards en manque à gagner dans les plateformes des deux partis, on ne peut seulement avoir confiance en les libéraux pour être en mesure de respecter leur engagement.

 

 

FAITS SAILLANTS

 

  • Depuis 2003, le financement de l'éducation en Ontario a augmenté de 70% et de 78% à Ottawa-Centre.

 

  • La candidate libérale Nathalie Des Rosiers a défendu avec succès un projet de loi visant à faire d'Ottawa une ville bilingue.

 

  • L'Ontario abrite la plus grande population de francophones au Canada, à l'extérieur du Québec.